Toitures végétalisées : tout connaître sur les toits végétaux

Poste par Adriane M le 11 septembre 2011 avec Commentaires fermés

Il existe de nombreux termes pour désigner la création d’un jardin sur un toit. On utilise généralement les termes de toit végétal, de toit végétalisé,  d’écotoit, de toit vert ou encore de toiture végétale,  pour désigner le fait d’aménager sa toiture de végétaux. Cette technique n’est certes pas nouvelle (jardins suspendus de Babylone) mais elle revient à la mode autant chez les particuliers que pour les aménagements urbains dans nos villes. Utilisés depuis des siècles dans les pays scandinave, Je profite donc de mon retour de Norvège, où fabriquer son toit végétal fait partie intégrante de la culture,  pour rédiger cet article sur la création de toits végétaux. Cet article vous est proposé par Adriane M – Fleuriste Paris

Les toits végétalisés

Utilisé depuis des siècles, le toit végétal revient aujourd’hui sur le devant de la scène pour de multiples raisons : pour un particulier, créer un jardin sur un toit est un un moyen efficace de donner un aspect naturel à une maison de ville tout en bénéficiant des effets isolants, acoustique… Pour l’aménagement urbain à grande échelle, les toits-jardins ou jardins suspendus permettent de réaliser des économies conséquentes.  Dans cette article, nous aborderons en détail les bénéfices des toitures végétalisées, la manière de fabriquer sont toit végétal, les points importants à prendre en considération ainsi que d’autres aspects  comme le prix d’un toit vert.

Sommaire

 

    1. Quels sont les avantages des toits végétaux ?
    2. Ma toiture peut elle accueillir un toit végétal ? Quels sont les critères pour construire une toiture végétale ?
    3. Subvention des toitures végétalisées : quelles sont les aides aides financières lors de la création de toits végétaux ?
    4. Savoir choisir les plantes et fleurs à planter sur un toit végétal : quel style donner à mon toit végétal ?
    5. Composition d’un toit végétal : quels sont les couches qui composent une toiture végétalisée ?
    6. Les plantes des toits végétalisés : quelles plantes utiliser pour un toit végétalisé ?
    7. La toiture végétale des maisons norvégiennes : un cas spécifique ?
    8. Vidéo sur la création d’un toit végétale : vidéo Youtube construction toit végétaux
    9. Prix d’une toiture végétalisée : Combien coute un toit végétal ?
    10. Entretenir une toiture végétalisée : l’entretient d’un toit végétal
    11. Liste d’entreprises de création de toits végétaux
    12. Toiture végétalisée et urbanisme : les toitures végétales dans nos villes
    13. Le rendez-vous incontournable sur les toits végétaux
    14. Les sites d’informations sur les toits végétaux
    15. Construire une toiture végétalisée : le guide complet des professionnels pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées
    16. Photos diverses sur les toits végétaux


Comme l’illustre la photo suivante, le toit végétal permet aux maisons norvégiennes de se fondre entièrement dans le paysage.

Hytte (cabane en bois) avec une toiture végétale


 

Quels sont les avantages des toits végétaux ?

Une toiture végétale est un  excellent isolant thermique : créer un tapis végétal sur un toit d’une maison  apporte une isolation thermique contre le froid mais également contre le chaud.

Le toit végétal comme isolant phonique : selon des études menées, le toit végétalisé permet d’atténuer les bruits d’ environ 50 db.

Un toit vert avec des plantes est très esthétique : les toitures végétales apportent des formes et des couleurs naturelles qui embellissent votre maison. En fonction de vos envies et de votre motivation, vous pouvez créer des contrastes de couleurs en variant les fleurs et plantes à l’image des murs végétaux.

Une  toiture végétale est également très écologique car cela va permettre de  réduire la pollution (réduction du taux de CO2 / retient la poussière), de baisser votre facture de chauffage et évite l’utilisation de climatiseur en été. Le toit végétal permet aussi de réguler les eaux de pluie car une toiture végétale absorbe environ 75% des précipitations reçues et n’en filtre que 25%. L’eau est ensuite évacuée par simple évaporation.

Les toits végétaux allongent la durée de vie des toitures en la protégeant des intempéries tout au long de l’année.

Ferme avec toit végétal dans la montagne

Petite fenêtre sur un toit végétal 1

Petite fenêtre sur un toit végétal 2


Ma toiture peut elle accueillir un toit végétal ? Quels sont les critères pour construire une toiture végétale ?

Réaliser un toit végétalisé est un projet pour lequel il faut prendre en compte différents paramètres avant de se lancer .

Selon les professionnels, les toits végétaux sont réalisables sur de nombreux types de toits et terrasses. Une étude préalable reste néanmoins nécessaire pour déterminer si votre toit est adapté pour recevoir de la terre et des plantes .

Il faut d’une  part que le toit soit assez solide et étanches.

De plus, il faut savoir qu’en France, un procédé de végétalisation de toitures doit obtenir un avis technique validé par le CSTB,une Certification au feu M1 et respecter les normes DTU de la série 43. Le procédé de végétalisation doit également être inscrit auprès de l’AQC (Agence Qualité Construction).


Selon un norvégien rencontré, son toit résiste à une pression de 1 tonne au mètre carré.

Les toits végétalisés font parties intégrantes de la culture Norvégienne

 

Subvention des toitures végétalisées : quelles sont les aides aides financières des toits végétaux ?

Pour connaitre les aides/subventions sur la création des toits végétaux, ainsi que les modalités pour y accéder, il faut se rapprocher du Conseil Générale de sa région.

Les subventions actuelles

En 2006, Le Conseil Régional d’Ile de France, suivi par le Conseil Général des Hauts-de-Seine, ont voté deux subventions en faveur de la création de toitures végétalisées. Pour les Hauts-de-Seine, le département subventionne le montant hors taxe des travaux de végétalisation à hauteur de 60 euros/m², avec un plafond fixé à 48 euros/m². Quant à la région IDF, elle prend en charge 50% de la dépense, plafonnée à 45 euros/m², dans le cadre de travaux de constructions neuves ou de rénovation des toitures. (Source : Adivet). Consultez l’article complet et les dossiers de subventions sur les toits végétaux. => Le taux de subvention attribués pour une opération ne peut excéder 80%.

L’Agence de l’eau Seine-Normandie est aussi susceptible, dans certaines conditions, de financer la mise en place de la végétalisation.


Savoir choisir les plantes et fleurs à planter sur un toit végétal  : quel style donner à mon toit végétal ?

Il existe trois  types de toitures végétales

1/ Le toit végétal extensif très utilisé pour les toits ayant une grande surface. Ce procédé consiste à déposer sur le toit une faible quantité de substrat et d’y planter de la mousse et des plantes grasses…  En règle générale, ce sont des plantes qui ne nécessitent que très peu de soins. L’entretien pour ce type de toit est très restreint.

2/ Le toit végétal intensif se caractérise par une épaisseur de substrat importante à l’inverse des toits végétaux extensifs.  Il permet la culture de plantes telle que des plantes vivaces, ou de petit arbuste. L’épaisseur du substrat permet le développement de plantes ayant des racines plus profondes. Ce type de toit végétalisé permet une plus grande créativité mais demandera plus d’entretien. Pour ce type de création, il est préférable de faire appel à un professionnel.

3/ Le toit végétal semi-intensif est un compromis entre les toits végétaux extensif et intensif. Il permet d’utiliser des plantes et arbustes sans pour autant demander trop d’entretien.

Tableau récapitulatif sur les trois différents types de culture des toits végétaux

Caractéristique technique des toits végétaux – Source : Adivet


 

Avant de vous lancer dans la création, ou de

faire appel à un professionnel prenez en considération ces éléments :

- Faites une évaluation du toit de votre maison pour savoir s’il vous semble adéquat pour ce type de création.

- Pensez au style que vous souhaitez créer : gazon, plantes grasses, arbustes… prenez aussi en compte les contrastes de couleurs que les plantes vont générer ainsi que leurs besoins et leurs cycles végétatif. De plus, certaines plantes ne peuvent cohabiter avec d’autres.

Prenez en compte l’exposition de votre toiture (vent ; ensoleillement…)

- Considérez bien l’entretien que vous pourrez réaliser.

- Evaluez le budget dont vous disposez.


Composition d’un toit végétal : quels sont les couches qui composent une toiture végétalisée ?

Les éléments qui composent un toit végétal se divisent en plusieurs couches distinctes :

1/ La structure portante ou support : c’est le toit lui-même sur lequel seront déposées les couches successives qui vont former le toit végétal.

2/ Le pare – vapeur :le pare-vapeur sur les toits végétaux permet tout simplement de s’oppose au passage de la vapeur d’eau qui serait nuisible à la toiture.

3/ Isolant thermiquepour isoler la toiture de la couche végétal

4/ La membrane ou couche d’étanchéité : cette couche doit être résistante pour empêcher la pénétration des racines dans le toit, une couche d’étanchéité. Cette barrière anti-racines sépare le substrat du toit de la maison.

5/ Couche draînante et de filtration : cette couche va permettre de drainer un excédent d’eau pour éviter que les racines des plantes ne pourrissent. Cette couche se compose généralement de billes d’argile, de cailloux, graviers, ou encore de plaques de polystyrène. Le  choix de cette couche doit tenir compte du degré d’inclinaison de la toiture.

6/ La couche filtrante (nappe de laines de verre ou un synthétiques en polyester / polypropylène) retient la terre  et les végétaux qui risqueraient de venir colmater la couche draînante.

7/ Le substrat : composé de mousse de sphaigne, de terreau, terre noire, compost… sur lequel pousseront les végétaux choisis en fonction du climat,  de l’ensoleillement ou de l’inclinaison du toit. 

8/ La couche végétale : composée des végétaux sélectionnés

coupes de toiture végétale – Source : Adivet


Les plantes des toits végétalisés : quelles plantes utiliser pour un toit végétalisé ?

Plantes succulentes qui sont des plantes charnues que l’on appelle communément plantes grasses : pour les toits végétaux on utilise principalement des plantes succulentes de types sédums qui se retrouvent en majorité dans l’hémisphère nord. Les sédums se retrouvent généralement sous la forme de plantes ou de petits arbustes. l’avantage des sédums est qu’ils supportent la chaleur, les grands froids, la sècheresse. De plus, ils se plaisent au soleil mais s’acclimatent aussi très bien à mi-ombre. le seul point faible, ils supportent très mal l’eau stagnante. Il est donc important de bien appliquer la couche drainante.

Pour en connaitre plus sur les sédums pour les toits végétalisés, voici le site d’un producteur  : www.sedum-et-toiture.com

différentes variétés de sébums

Plantes vivaces et bulbeuses : ce sont des plantes qui résistent bien au période hivernale. c’est le cas des tulipes,  des iris, des jonquilles, des narcisse ou encore des crocus…. Il existe bien d’autres plantes vivaces et bulbeuses, mais il est important de savoir si celles-ci pourront être plantées sur un toit végétal.

Les graminées : avec près de 12 000 espèces et plus de 700 genres, on y retrouve la plupart des espèces de plantes que l’on nomme « herbes ». Parmi les graminées particulièrement utilisées sur les toits végétaux, on retrouve les fétuques bleue et fétuque améthyste qui sont faciles d’entretien et résistantes.


 

La toiture végétale des maisons norvégiennes : un cas spécifique ?

Lors de mon voyage en Norvège, je me suis rendu compte que la composition des toits végétaux est plus simplifiée que ce que nous avons pu voir précédemment. En Norvège, les toits végétaux sont très rependus et bien souvent réaliser par des personnes non professionnelles. Après avoir échanger avec un norvégien qui avait réalisé le toit végétal de sa maison, voici la méthode de création couramment utilisée :

Le toit est recouvert d’une couche drainante et anti-racinaire, puis d’une première couche de gazon à l’envers suivit d’une seconde couche de gazon à l’endroit cette fois ci (donner info sur cette technique). Ensuite, c’est la nature qui fait le reste. Cependant, on constate sur les photos que compte tenu de l’inclinaison des toits, une barrière (souvent une simple planche de bois) est mise en place au niveau des gouttières pour éviter que le toit végétal ne glisse.

Vidéo sur la création d’un toit végétale : vidéo Youtube construction toit végétaux

Vidéo 1 : Les étapes de la création d’un toit végétal


Vidéo 2 : les toits végétaux sont à la mode


Vidéo 3 : Les toitures végétalisées extensives


Vidéo 4 : Installation du toit vert extensif en accélérer

Vidéo 5 :Reportage sur les toitures végétalisées

Vidéo 6 : Les toitures végétalisées en ville


Prix d’une toiture végétalisée : Combien coute un toit végétal ?

Il est en réalité très difficile de définir le prix d’une toiture végétale car celui-ci varie en fonction de votre toiture. Il faut prendre en compte différents paramètres comme la surface à réaliser, les travaux éventuels (rénovation/création), le type de toit végétal souhaité ou encore les végétaux. Du coup, le prix d’untoit végétalisé peut varier de 50 à  300 €/m² (50 €/m² en moyenne selon l’Adivet et le CSTB). L’investissement est donc plus important par rapport au prix d’une toiture classique, il faut cependant prendre en compte la valeur ajoutée qu’il va produire (gain énergétique, isolation, durée de vie…).


Entretenir une toiture végétalisée : l’entretient d’un toit végétal

L’entretien d’un toit végétal : L’entretien des toits de types extensifs, nécessitent  plusieurs contrôles annuels. Il faut vérifier que l’évacuation des eaux pluviales est effective, s’assurer du bon état  de la couche drainante. En complément, éliminez les mauvaises herbes  et arrosez pendant les périodes de sécheresses. Concernant, les toits de types intensifs, ils doivent être arroser périodiquement et entretenus comme un jardin classique.

 

Liste d’entreprises de création de toits végétaux

La société Toit Vert : www.toitvert.fr

La société Vert-Tige : www.vert-tige.eu

Epiphyte – La société Toits et Murs Végétaux : www.toitsetmursvegetaux.com

Le site de la Pépinière du Chardon Bleu (toit végétal bio !): www.toiture-bio.com

La société Ecovégétal : www.ecovegetal.fr

La société Plus Nature : www.toitures-vegetales.com

Le prieuré : www.vegetalid.com (le site propose une section FAQ qui répond  à de nombreuses questions sur les toits végétaux).

 

Le rendez-vous incontournable sur les toits végétaux

Le salon du végétal qui a lieu du 15 au17 février 2011 à Angers : www.salon-du-vegetal.com


Les sites d’informations sur les toits végétaux

Le site de l’association Adivet (Association pour le Développement et l’Innovation en Végétalisation Extensive de Toiture), qui est une association sur les toitures végétales : www.adivet.net

Le site de la CSFE (Chambre Syndicale Française de l’Etanchéité) : www.etancheite.com

Le site de la SNPPA (Syndicat National du Profilage des Produits Plats en Acier) : www.snppa.fr

Le site de l’UNEP (Union Nationale des Entrepreneurs du Paysage)  : www.entreprisesdupaysage.org

En complément, je vous invite à consulter (en cliquant sur le lien ci-après) les différents articles disponible sur les toits végétaux sur le site du CSTB – Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

 

Toiture végétalisée et urbanisme : les toitures végétales dans nos villes

 Alors que la France est en retard par rapport aux pays du Nord, elle tend néanmoins à le rattraper. Il est implanté environ 60.000 m2 de nouvelles toitures verdies en France chaque années, et l’Association des toitures végétales (Adivet) table sur 1 million de m2 dans les prochaines années. Par comparaison, l’Allemagne, dispose déjà de près de 15 millions de m2 de toitures végétalisées.

 

les bénéfices des toits végétalisées dans les agglomérations :

Comme nous avons pu le voir précédemment, les toits végétaux ont beaucoup d’effets bénéfiques sur l’environnement. Les toits végétaux dans le BTP permettent de répondre aux enjeux actuels :  environnementaux, énergétique et biodiversité… En appliquant ce modèle aux bâtiments urbains, les gains estimés sont considérables sous de multiples aspects :

• Confort phonique et thermique
• Meilleure étanchéité
• Amélioration de la qualité de l’air
• Lutte contre l’effet de serre,
• Esthétisme : impact visuel
• Valorisation du patrimoine


Construire une toiture végétalisée : le guide complet des professionnels pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées

Télécharger le guide complet des professionnels pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures : Guide pour construire son toit végétal

Complétez votre lecture avec le Cahier de Prescription de Pose réalisé par Ecovegetal : CCP – Cahier de Prescription de Pose des toits végétalisés

Enfin, l’émission « LES PIEDS SUR TERRE » – diffusée sur chaine de la TNT « Public Sénat » – a tout récemment réalisé un reportage sur les toits végétaux qui présente de manière syntéthique ce que nous avons pu voir précédement.


Photos diverses sur les toits végétaux



Adriane M

Bonjour, Je suis Adriane M - Fleuriste Paris. Je vous propose de découvrir au travers de mon blog ma passion pour les fleurs et plantes.

http://www.adrianem.fr/ - Articles

Comments are closed.

  • RSS